Nom de famille : le Groupe PS est pour le double nom et partage la position de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes

Ce vendredi, le journal Le Soir révèle que l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes soutient le recours devant la Cour constitutionnelle visant à l’annulation de la disposition légale accordant de facto un droit de véto au père en cas de désaccord dans la transmission du nom de famille.

 

Partageant la position de l’institution fédérale, le Groupe PS a déposé la semaine dernière un amendement à une proposition de loi technique de la majorité afin de modifier cette disposition discriminatoire envers les femmes. Pour Karine Lalieux, « Il convient de donner automatiquement le double nom à l’enfant en cas de désaccord des parents afin d’introduire une réelle égalité dans le mode de transmission du nom de famille »

 

La majorité MR-NVA a malheureusement rejeté cet amendement en commission mais le Groupe PS ne compte pas en rester là et réitèrera sa volonté de changer cette disposition de la loi en séance plénière. Espérons que les autres partis politiques – de l’opposition et de la majorité – réaliseront le caractère discriminatoire de la loi actuelle et voteront en faveur de l’amendement du Groupe PS.

Partagez sur


RECHERCHE...